CFDT – INTERCO 80 SOMME

S'engager pour chacun, agir pour tous !

CFDT – INTERCO 80 SOMME - S'engager pour chacun, agir pour tous !

CHALEUR ET TRAVAIL : QUELS SONT VOS DROITS ?

CHALEUR ET TRAVAIL : QUELS SONT VOS DROITS ? Y a t-il une température au-delà de laquelle un salarié ne peut plus travailler ? L’employeur a t-il l’obligation d’installer la climatisation sur le lieu de travail ? Autant de questions qui [en savoir plus]

La CFDT propose …. la CFDT obtient !

En septembre 2016, la CFDT a rencontré le Président Laurent SOMON et la vice présidente en charge des personnels, Christelle HIVER. A cette occasion, nous leur avons signifié que la possibilité de faire [en savoir plus]

Rassemblement du 30 mars

Rassemblement du 30 marsLes Unions régionales CFDT du Nord Pas de calais et de Picardie ont organisé un grand rassemblement de plus de 1000 élus-es d'entreprises ou de collectivités  dont 25 militants pour notre syndicat le jeudi [en savoir plus]

QVT et Absentéisme

QVT et AbsentéismeNON... à la sanction pécuniaire !!! La CFDT appelle à soutenir les élu(e)s  du Comité Technique >>> Vendredi 31 mars par un rassemblement dans la cour de l’Hôtel de Ville dès 8h45… Le [en savoir plus]

Résultats élections CCPD !

Résultats élections CCPD !Les résultats viennent de tomber et la CFDT passe à la deuxième place et conserve son siège : [en savoir plus]

Etre agent à Amiens Métropole et Femme

Etre agent à Amiens Métropole et FemmeDans le cadre de la journée internationale de la défense des droits des femmes, la section Amiens Métropole a organisé une rencontre pour aborder le volet professionnel et les possibles améliorations du [en savoir plus]

Fonctionnaires, Vrai ou Faux ?

Fonctionnaires, Vrai ou Faux ?Les fonctionnaires coûtent-ils trop chers ? Sont-ils trop nombreux ? Sont-ils mieux payés que les salariés du privé ? Partent-ils plus tôt en retraite ? Leurs pensions de retraite sont-elles plus [en savoir plus]

DÉCÈS DE FRANÇOIS CHÉRÈQUE : UNE IMMENSE TRISTESSE POUR LA CFDT

DÉCÈS DE FRANÇOIS CHÉRÈQUE : UNE IMMENSE TRISTESSE POUR LA CFDTDéclaration de la Commission exécutive de la CFDT suite à l’annonce du décès de François Chérèque. C'est avec une immense tristesse que nous vous annonçons le décès de François Chérèque, [en savoir plus]

Sept syndicats s’engagent à travailler pour renforcer l’égalité professionnelle à l’occasion de la journée de la femme

La CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, la CGT, FSU, Solidaires et l’Unsa publient, lundi 3 mars 2014, un communiqué commun intitulé « En 2014, faisons de l’égalité professionnelle une réalité ». À l’occasion du 8 mars 2014, journée de la femme, les organisations syndicales souhaitent « rappeler [leur] détermination à agir et à mobiliser les salariés pour mettre fin [aux] inégalités », notamment salariales. « Alors que les femmes sont plus diplômées que les hommes, que six lois successives et de nombreux accords ont affirmé le principe de l’égalité salariale, il y a toujours 27 % d’écart de rémunération entre les femmes et les hommes », déplorent les signataires. Les organisations syndicales déclarent s’engager dans les territoires, les branches, les entreprises et la fonction publique pour mettre fin à ces inégalités et demandent aux organisations patronales, au législateur et à l’Éducation nationale de prendre également leurs responsabilités.

Sept organisations syndicales, « engagées depuis de nombreuses années dans la lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes », dénoncent, dans un communiqué commun publié le 3 mars 2014, quelques jours avant la journée de la femme, la remise en cause de l’idée même de cette égalité dans le débat public, alors que « l’accès à l’emploi est un moyen d’émancipation et d’autonomie déterminant pour les femmes ». En outre, si la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, la CGT, FSU, Solidaires et l’Unsa ont signé plusieurs accords dans le privé comme dans la fonction publique, ces organisations disent rencontrer « de grandes difficultés pour mettre en oeuvre ces accords, notamment du fait de l’insuffisance de l’évaluation et des sanctions ».

UN ÉCART DE RÉMUNÉRATION DE 27 % ENTRE HOMMES ET FEMMES

Selon elles, l’écart de rémunération, qui est toujours de 27 % entre les femmes et les hommes, est principalement lié à quatre facteurs : « le temps partiel, qui concerne à plus de 80 % des femmes ; la concentration des femmes dans douze familles de métiers socialement et financièrement dévalorisés ; les inégalités de déroulement de carrière et le plafond de verre ; ce que l’on pourrait appeler de la ‘discrimination pure’ ».

« Cette situation doit interpeller chacun quant à ses responsabilités », écrivent les signataires : les organisations syndicales pour s’emparer au quotidien de l’égalité professionnelle ; les organisations patronales pour que l’égalité professionnelle soit considérée comme une priorité ; le législateur quant à sa responsabilité de garantir l’effectivité du droit ; et l’Éducation nationale et les structures d’accueil des jeunes enfants pour participer à la lutte contre les stéréotypes.

LES ORGANISATIONS SYNDICALES S’ENGAGENT

De leur côté, les sept organisations syndicales s’engagent « ensemble dans les territoires, les branches, les entreprises et la fonction publique à travailler pour :

  • Limiter le recours aux contrats à temps partiels, renchérir pour les employeurs le coût des emplois à temps partiel et renforcer la protection sociale des salariés.
  • Promouvoir la mixité des métiers et des filières scolaires et universitaires. De l’école à l’entreprise, lutter contre les stéréotypes de genre, notamment par des formations dédiées.
  • Dans le cadre des négociations de classification, adopter une évaluation non discriminante des emplois, agir pour la revalorisation des métiers à prédominance féminine et pour la reconnaissance des compétences et des qualifications.
  • Dans le cadre des négociations sur les accords égalité dans les branches, les entreprises et la fonction publique, proposer des dispositions pour lutter contre les inégalités de carrière.
  • Dans le cadre des négociations salariales, supprimer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes et s’attaquer aux mécanismes qui renforcent les inégalités (part variable, mécanismes indemnitaires).
  • Garantir la prise en compte des risques et de la pénibilité des métiers à prédominance féminine.
  • Lutter contre les inégalités de pension en augmentant les minima vieillesse et en renforçant les mécanismes compensatoires.
  • Avancer vers un temps de travail et une organisation du travail permettant une bonne articulation entre vie personnelle et vie professionnelle pour toutes et tous, ainsi qu’une parentalité partagée.
  • Lutter contre les violences sexistes et sexuelles en renforçant la prévention sur les lieux de travail et la protection des victimes.
  • Identifier et lutter contre les mécanismes du plafond de verre et permettre l’accès des femmes à toutes les fonctions de direction dans l’entreprise comme dans la fonction publique. »

Enfin, « pour atteindre l’égalité professionnelle, il est indispensable de développer les lieux d’accueil pour la petite enfance, de répondre aux problèmes liés à la perte d’autonomie, de renforcer les services publics appuyés sur des emplois stables et de favoriser une politique familiale compatible avec ces objectifs », indiquent les organisations syndicales qui ont « l’ambition de faire vivre cette déclaration au quotidien ».

14 novembre : pour l’emploi et la solidarité en Europe

manifestation amiensLes organisations syndicales françaises CFDT, CGT, FSU, Solidaires, Unsa s’inscrivent avec l’ensemble du syndicalisme européen dans la journée d’action et de solidarité de la Confédération européenne des syndicats le 14 novembre 2012 pour la l’emploi et la solidarité en Europe.

Elles expriment leur ferme opposition aux mesures d’austérité qui font plonger l’Europe dans la stagnation économique, voire la récession. Ces mesures, loin de rétablir la confiance, ne font qu’aggraver les déséquilibres et créer des injustices. Elles mettent à mal le modèle social européen par ailleurs mis en cause par la concurrence et parfois le dumping dans les domaines de la fiscalité, du coût du travail et des conditions sociales. Lire la Suite